Place Vendôme

X
Réservez votre séjour
1 Adulte
0-11 ans
0-3 ans
Pas de frais pour les enfants de moins de 12 ans
Contactez notre réception
pour toute information
+33 (0)1 42 61 46 40 Coût des appels locaux
Place Vendôme par Esprit de France

Après la rue Cambon, rue emblématique de Chanel, on se dirige tout naturellement vers la place Vendôme où la célèbre créatrice se rendait quotidiennement pour dormir au Ritz. Pendant 40 ans, elle y séjournera, d’abord dans une suite qui donne sur la place puis dans une chambre donnant sur la rue Cambon. Cette place considérée comme l’une des plus luxueuses au monde n’a pas toujours eu ce nom et cette réputation. Construite en 1699 sur les plans de l’architecte Jules Hardouin-Mansart, qui imposa à tous les propriétaires la même architecture, elle avait pour première fonction de glorifier la monarchie. Initialement « Place Louis Le Grand » en hommage au roi, elle devient « Place des Piques » pendant la Révolution française et les révolutionnaires y détruisent la statue alors présente de Louis XIV. Elle change à nouveau pour devenir « la Place Internationale » en 1871 pendant la seconde Commune de Paris. Napoléon 1er érige en son centre, en 1810, la colonne Vendôme en hommage à la Grande Armée et la Victoire d’Austerlitz avec le bronze des canons ennemis. Sur le modèle de la colonne Trajane, les architectes Jacques Gondouin et Jean-Baptiste Lepère ont repris les temps forts des combats pour réaliser les bas-reliefs en spirale surplombés au sommet d’une représentation de l’empereur en César. En 1814 cette statue est déboulonnée puis la colonne est abattue en 1871 avant d’être restaurée et d’accueillir une dernière statue de Napoléon réalisée par Auguste Dumont. Elle prendra alors le nom de Place Vendôme en souvenir de l’hôtel Vendôme qui s’y trouvait avant les grands travaux de réaménagement et l’établissement de la place.

Située entre la prestigieuse rue de la Paix et la rue de Castiglione, la place de forme octogonale commence sa transformation à la fin du 19ème siècle. Les grands joaillers de l’époque à commencer par Frédéric Boucheron, souhaitent se rapprocher de l’Opéra Garnier. Jusqu’alors concentrés rue de Rivoli, ses concurrents le rejoignent ainsi que les horlogers de prestige et les grandes maisons de couture. C’est également à cette époque que le Ritz accueille ses premiers clients. Deux siècles plus tard, la place est toujours aussi réputée dans le monde et ses vitrines y mettent en scène les plus belles pierres et créations de bijoux que les promeneurs peuvent venir admirer.