Le Petit Palais et le Grand Palais

X
Réservez votre séjour
1 Adulte
0-11 ans
0-3 ans
Pas de frais pour les enfants de moins de 12 ans
Contactez notre réception
pour toute information
+33 (0)1 42 61 46 40 Coût des appels locaux
La nef du Grand Palais

Le Grand Palais et le Petit Palais ont tous deux été érigés à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1900. Après un concours entre architectes français, Henri Deglane, Albert Louvet, Albert-Félix-Théophile Thomas et Charles Girault, ne pouvant pas être départagés, sont tous sélectionnés pour proposer une synthèse de leurs 4 projets. Ils ont pour mission de remplacer le Palais de l’Industrie, qui se trouvait à cet emplacement, par deux palais se faisant face. Deux constructions monumentales d’un style très différents verront le jour et auront par la suite chacun leur fonction précise.

Le premier, le Petit Palais, conçut par Charles Girault, mélange l’élégance du style classique et le style Art nouveau avec ses deux grandes galeries en forme de trapèze, réunies par un charmant jardin intérieur. Il deviendra en 1902 le musée des Beaux-Arts de Paris qui propose une collection permanente allant de l’antiquité au 20ème siècle ainsi que des expositions temporaires. Il se démarque notamment par son porche majestueux avec sa grille de 10 mètres de haut, dessinée par Charles Girault dans un esprit Art Déco qui est considérée comme la plus belle du monde. Ce porche est entouré de 3 sculptures réalisées par les sculpteurs Jean-Antoine Injalbert, Maurice Ferrary et Louis Convers qui glorifient l’Art et la ville de Paris. S’ajoutent également au projet des innovations techniques tel que le très grand nombre de fenêtre apportant beaucoup de lumière ce qui est révolutionnaire pour l’époque.

En face, le Grand Palais, plus majestueux avec sa coupole de verre culminant à 45 mètres de haut et son mélange d’acier, de verre et de pierre, est conçu par les architectes dans un esprit très contemporain. A l’origine du projet, ce monument est destiné à accueillir les grandes expositions et les salons. Ses 70 000 mètres carrés seront finalement répartis en 3 espaces distincts : la nef de 13 500 m2 qui occupera la fonction initiale du bâtiment, les galeries Nationales transformées, à la demande d’André Malraux, en musée pour accueillir les grandes expositions temporaires et enfin le Palais de la Découverte espace consacré à la science. Parmis les grandes rétrospectives de 2018 : Joan Miro, Irving Penn et Gauguin.

C’est dans la nef qu’auront lieu un grand nombre d’évènement prestigieux comme le Saut Hermes, le Salon de l’Automobile ou la FIAC mais également des défilés de maisons de haute couture, à commencer par Chanel. Karl Lagerfield profita de ces beaux volumes pour mettre en scène des décors monumentaux tel un lion doré de 12 mètres de haut autour duquel tourbillonnent les mannequins, une forêt verdoyante, une banquise glaciale, une plage avec du sable et des vagues, le Titanic, un manège enchanté, un avion, la tour Eiffel, une forêt en automne… et même la rue Cambon elle-même, ou plutôt sa reproduction à l’identique pour rendre hommage à cette célèbre rue qui fut témoin des premiers défilés de la maison.